BIOGRAPHIE

     Yves Marcerou est né le 23 juin 1953 à Limoux, dans le sud de la France, où il a  passé son enfance dans la propriété familiale de ses parents, viticulteurs. La couleur chaude du sud, les sarments de vigne brûlés de soleil, l’ombre des cyprès sur l’ocre des murs feront naître ce goût profond pour la lumière qui inonde ses toiles.

 

    De 1971 à 1977, il poursuit des études  supérieures de lettres dans les classes préparatoires aux grandes écoles puis à l’université de Toulouse le Mirail, où il obtient une licence,une maîtrise et un CAPES de lettres  à la suite duquel il est nommé à Douai, dans le nord de la France.

 

    De 1982 à 1986, il suit des cours à l’école des Beaux Arts de Douai et effectue de nombreux stages pour perfectionner sa technique. Il séjourne à en Italie à Florence pour étudier la peinture académique à « l’instituto per l’arte e il restauro ».

 

    En 1987, il participe aux cours de l’école d’art de Lille en décoration de surface plane, préfiguration de son travail  de décoration au théâtre.

  En 1998 ses recherches personnelles orientent sa peinture vers l’étude de la matière : en particulier la terre et ses fossiles. Le professeur renoue tout naturellement là avec ses racines terriennes et l’artiste trouve alors ce qui va devenir le sujet de privilégié de ses tableaux : les traces laissées par le temps, des signes et écritures archéologiques pris dans l’épaisseur de la matière.

 

   De 1987 à 1995 ce chercheur avide de tout se passionne pour l’art dramatique : un terrain d’investigation scénographique ouvre à son art de nouvelles perspectives : il entre dans la troupe « l’atelier du tigre »crée des affiches  des costumes et des décors pour des pièces de Buzzati, Gogol, Michaud et interprète certains des premier rôles. Durant un des stages qu’il effectue avec des metteurs en scène parisiens (  Joséphine Deresne, du Théâtre du soleil, ou la troupe de commedia dell’arte, Les Scalsacani )à l Hippodrome, scène nationale de Douai, il rencontre Roland Poquet, son directeur . Enthousiasmé par son travail plastique, celui-ci lui propose sa première exposition à Douai. Très vite, des galeries parisiennes exposeront à leur tour ses créations plastiques.

 

   En 1995, nommé à Béziers, Yves Marcérou est de retour au pays natal où il poursuit un travail de plasticien reconnu par plusieurs galeries du grand sud qui le présentent régulièrement à Toulouse, Montpellier ou sur la côte d’azur et fait l’objet d’une présentation dans la revue AZART.

   Depuis 1999, des universitaires de Montpellier, Grenoble le sollicitent régulièrement pour réaliser les affiches de leurs colloques nationaux et internationaux. Son travail intéresse également des associations départementales qui lui commandent des travaux plastiques. Il travaille à la réalisation de couvertures de livres pour diverses maisons d’édition de province ou de Paris.

 

   En 2009 le travail de stylisme et de photo qu’il a effectué sur le livre de cuisine «Recettes et récits de gourmandise » paru aux éditions « société des écrivains » a fait l’objet d’une émission sur FR3 Montpellier dans la série  

« carnets du sud » 

 

  Depuis 2010 Il travaille aussi sur des carnets de voyage dont un a été sélectionné pour le festival de Clermont Ferrand et il poursuit sa  création plastique sur les pictogrammes la matière et les signes.

 

   En 2013 il fonde avec deux amis une maison d'édition spécialisée dans les récits et carnets de voyages: les éditions Barameï.

 

 

© 2023 par EK. Créé avec Wix.com

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-flickr